IH Journal of Education and Development

IH Journal Issues:

Published in:

Modern Languages: La Littérature de Jeunesse en Classe de FLE - by Marian Perez de Barradas

Beaucoup d’enseignants et de maisons d’éditions ont compris l’intérêt d’introduire la littérature de jeunesse en cours de FLE et de multiplier les rencontres des enfants avec les lectures. Le récit littéraire, à travers les albums, est une aire de jeu pour la classe, c’est apprendre à comprendre, se familiariser avec la langue et voyager dans l’univers du livre.

Parce que le livre fait partie du monde de l’enfant, de ce rituel du coucher, si cher à beaucoup de parents, il est d’autant plus facile de proposer une activité de lecture en classe. Il suffit de créer dans un petit espace un coin lecture qui sera décoré par les enfants et de se rassembler autour d’un livre. Une fois tout le monde bien installé, la lecture magistrale par l’enseignant qui se transforme en loup, fillette ou vaillant garçon, peut commencer. Et c’est alors que tout devient magique !! C’est le retour au calme, un instant de plaisir !

Et parce qu’il n’est pas nécessaire que l’enfant comprenne tous les mots – car contrairement aux idées reçues, le vocabulaire ne constitue pas une barrière à la compréhension – l’enseignant peut alors avancer dans l’histoire par dévoilement progressif en posant des questions sur les images, les personnages, les lieux, sur ce qui va se passer. L’album qui joue beaucoup de la relation entre l’illustration et les mots incite à parler, à écrire, à créer. L’interprétation est possible à plusieurs niveaux donc un album peut se travailler à plusieurs niveaux d’apprentissage de la langue.

De plus l’album est une source d’activités qui s’inscrivent parfaitement dans la perspective du CECRL, car les textes sont analysés en termes de tâches, suivant ainsi l’approche actionnelle. Les enfants paraphrasent, analysent, interprètent, comprennent, réagissent et transposent. Bien sûr avant tout il y a le plaisir de la lecture, cet espace de calme que l’on s’accorde avec un groupe mais l’album est également un support pour de nombreuses activités pouvant être intégrées dans l’apprentissage du français.

De nombreux albums peuvent être travaillés dans nos classes de FLE. La lecture devant être tout d’abord un instant de plaisir, d’échange avec vos élèves, laissez-vous guider par vos envies et par des livres coup de cœur. Toutefois il est préférable de retenir des textes qui ont du jeu et le sens du jeu. En effet la lecture devient plus passionnante si l’histoire comporte une intrigue, des contradictions, l’inattendu, l’insolite, des ambigüités et fait allusion à d’autres textes. Dans le livre de Philippe Corentin, L’Afrique de Zigomar, la lecture puzzle permet de retrouver des indices où le texte est en contradiction avec les images.

Un autre livre présentant des jeux de mots assez faciles à trouver par les élèves est celui de Pef, La belle lisse poire du prince de mots tordus, la phonétique des mots nous permet de réécrire le texte avec les mots qui auraient dû être utilisés, c’est un travail sur l’oral et l’écrit.

Par ailleurs, la découverte du symbolique dans certains albums peut modifier la compréhension de l’intrigue. Le livre de Claude Ponti, Sur l’île des Zertes , en est un excellent exemple. Les personnages sont séduisants pour les plus petits et le texte est intéressant à travailler avec les plus grands car en se penchant sur chacun des mots du texte et en s’interrogeant sur le nom des personnages, le texte cache des allusions à Alice au Pays des Merveilles que les enfants connaissent bien car il fait partie de la littérature classique. L’enfant construit ainsi, petit à petit au fil de ses lectures, une mémoire culturelle lui permettant de mettre en relation des textes et des auteurs.

Mais certains albums peuvent aussi être exploités pour la richesse du vocabulaire qu’ils présentent. C’est le cas de l’album de Germano Zullo, Le génie de la boîte de Raviolis à travers lequel vous pourrez aborder le lexique sur  le thème de la ville avec ses immeubles, ses appartements meublés, ses transports, mais aussi le thème de la nature, de l’alimentation. Vous pourriez même introduire la grammaire avec les comparatifs, les articles partitifs et bien d’autres points. Et bien entendu le dialogue avec le génie est intéressant car il permet de mettre en place des activités sur l’expression des souhaits. De nombreuses fiches d’exploitation sont disponibles sur Internet ainsi qu’une vidéo qui reprend les illustrations de l’albun. De quoi travailler pendant quelques semaines voire des mois si vous proposez à vos élèves une lecture en réseaux sur le thème du génie, ce qui amènera également à mettre en relation ce texte avec un grand classique, Aladin et la lampe merveilleuse.

L’album peut aussi être utilisé pour un moment bien précis, par exemple lorsque vous avez vu les couleurs avec les plus-petits. Vous serez étonnés de voir leurs réactions si vous leur présentez et travaillez avec eux les albums de Léo Lionni, Petit Bleu et Petit Jaune  et de David McKee, Elmer l’éléphant pour lesquels vous trouverez également de nombreuses fiches d’activités.

Et parce que la lecture est aussi un acte d’écriture, Le type, de Philippe Barbeau peut-être le point de départ à l’écriture d’un cahier de bord, journal intime ou encore cahier de vacances. Les illustrations de ce livre sont riches en références artistiques et le texte est intéressant pour son organisation et pour sa symbolique ainsi que pour le thème qu’il soulève.

Un autre album qui se prête bien à un travail sur l’écrit est celui de Julie Mercier, Les aventures de Simbad le marin. Cette version est riche en images, le texte est simple, pouvant être travaillé par des élèves de FLE, et menant, tout naturellement, à écrire le neuvième voyage à la façon de l’auteur et même à l’illustrer à la façon de l’auteure.

Le livre étant porteur d’une intention communicative, faire rire, faire réfléchir, angoisser, exprimer des sentiments et bien d’autres, sa lecture peut donner lieu à la production de divers écrits où l’on rencontre des personnages quelquefois familiers, des genres littéraires particuliers comme le genre policier, le récit d’aventure, les contes, le pastiche, la poésie, le théâtre, la BD. À travers ses lectures l’élève voyage dans l’univers du livre en retrouvant des références qui font partie de sa mémoire culturelle.

La lecture littéraire est donc à la portée des enfants et diverses activités peuvent être conduites à partir d’albums. Donner envie de lire est un enjeu pour les enseignants car la lecture facilite l’acquisition du vocabulaire, la compréhension, la maîtrise de la langue. À Lacunza-IH San Sebastian, nous avons créé il y a 3 ans un rallye de lecture pour nos élèves adolescents à partir de 12 ans. En créant une compétition nous essayons de les motiver pour qu’ils lisent assez régulièrement, ce qui n’est pas toujours facile à cet âge ! Mais il est important d’inciter les élèves à  la lecture autonome afin qu’ils puissent voyager dans l’univers du livre tout en perfectionnant leur français et en enrichissant leur patrimoine culturel par la lecture.

Author’s Bio:
Marian Perez de Barradas est professeure de FLE depuis de nombreuses années et travaille à Lacunza-IH à San Sébastián depuis bientôt 10 ans où elle s’est spécialisée dans l’enseignement des enfants et des adolescents. Elle a suivi des formations de littérature de jeunesse et d’enseignement aux juniors. Elle possède l’habilitation examinatrice-correctrice du DELF. Elle est formatrice de professeurs et travaille en collaboration avec la direction du département de français de cette école de langue.

Similar Articles: